1er Avril 2007 : Cabane à sucre...

Publié le par Greg


Depuis le début du mois de Mars au Canada, c'est le temps des sucres, et ce jusqu'à la fin du mois d'Avril. "Mais le temps des sucres c'est quoi ??!!!". Le temps des sucres est la saison de production du sirop d'érable, de l'entaillage et du désentaillage des érables. La fête autour de cette production marque par la même occasion la fin de l'hiver et l'arrivée de l'été. Et finalement, "qu'est-ce qu'on fait pour fêter le temps des sucres ??!!!". Et bien, on se rend dans une érablière pardi ;-) En cette fin de samedi donc, direction l'Erablière du Lac Beauport à une vingtaine de minutes de Québec pour une soirée Cabane à sucre avec Hélène, Yohann, Josée et Marie-Hélène (des collègues de laboratoire d'Hélène).

 

 

Le souper est prévu à 18h30. Pour patienter jusque là (il est 17h...), tout est prévu : certains participent à un concours de sciage de bois... (écoutez bien les encouragements de la foule !) :


Concours Sciage de bois

...mais il y a aussi le Camp du Trappeur, un petit musée d'animaux empaillés pour découvrir la faune québécoise. Bon, ce n'est pas forcément marrant de regarder des animaux naturalisés mais ceux-ci n'ont pas été tués dans le but d'être exposés aux visiteurs, ce ne sont que des animaux qui ont été retrouvés morts, ou qui étaient malades et ont dû être abattus.

 


Le cougar

 


Le Raton-laveur



Le Porc-épic



L'orignal




Le Caribou




L'ours polaire

Pour ceux qui le désirent, les peaux de renard ou de loup sont à vendre : 350$ pour un renard, 500$ pour un petit loup... toujours sympa pour mettre devant la cheminée... Ambiance trappeur garantie !


 
çà doit faire peur dans le noir...


Ensuite, nous découvrons les secrets de fabrication du sirop d'érable. Par-ci par là, quelques seaux sont accrochés à un petit « robinet » (le chalumeau) planté dans l'écorce de l'érable. Au moment du dégel, l'eau qui se trouve dans le tronc et les racines prend de l'expansion. La pression à l'intérieur de l'arbre augmente. Il suffit d'un trou pour que l'eau s'échappe.



 

Au début du printemps, l'acériculteur (c'est la personne qui exploite l'érablière) chausse donc ses raquettes pour entailler les érables. L'eau d'érable recueillie est sucrée, car elle contient une partie des importantes réserves de sucre que l'arbre a entreposées au cours de l'été précédent sous forme d'amidon.

 

Aujourd'hui, seules les petites érablières continuent de récolter manuellement, dans 85 % des cas, les arbres sont reliés à un réseau de tubulures sous vide. Ces tubulures acheminent, par gravité, l'eau d'érable à une station de pompage située à l'endroit le plus bas de l'érablière.


 
Le matériel en 1850... rudimentaire !




Dans les années 1900, çà s'améliore...

 

Il faut ensuite concentrer l'eau d'érable dans un évaporateur. Au final, lorsque la solution contient 66 % de sucre, on obtient alors du sirop, le fameux sirop d'érable que l'on récupère. Si on continue de chauffer, le sucre se concentre davantage et on peut obtenir de la tire (83 à 86%), puis du beurre d'érable (86 à 87%) et enfin du sucre (88% et plus).



La bouilloire



 

Vous savez tout... ou presque ! ;-) Après ce petit instant de culture, passage par la boutique de l'érablière pour acheter de la tisane à l'érable (on vous en dira des nouvelles!) puis arrive le moment le plus agréable pour les papilles : le souper traditionnel !

 

On s'installe donc à notre table de 12 personnes. A côté de nous un couple de vacanciers de Californie avec leurs enfants. Le décor est chaleureux et l'ambiance commence à chauffer...


 
Une belle tablée...





 
Quand tout le monde est arrivé (environ 150 personnes dans notre salle et autant dans une seconde salle annexe) le souper peut commencer par la soupe aux pois :


 

 

Certains la préfèrent avec un peu de sirop d?érable mais après... c'est au goût de chacun ! ;-). Ensuite, nous enchainons avec les plats principaux. Au programme : Omelette, saucisses fumées à l'érable, pâté à la viande (tourte à la viande), oreilles de crisse (friture de lard salé), fèves au lard et à l'érable, jambon cuit à l'érable et patates rissolées... de quoi nourrir tout un régiment de trappeurs car en plus, tous les plats sont à volonté !!! ;-)



Omelette



Saucisses

 


Pâté à la viande



Oreilles de crisse



Fèves au lard



 

La soirée est animée par Dj « Caribou'le à facettes »... non je plaisante, c'était un simple animateur qui proposait des quizz sur les Têtes à claques, des concours de cuillère à bois et un jeu de corde (auquel Yohann s'est prêté avec entrain... ah, ah, ah, c'est moi qui avait donné son nom à l'animateur ;-).


 
Le jeu de la corde... comme dans un mariage ! C'est très familial une cabane à sucre !

 

Pour le dessert, de la tarte au sucre (bien penser à se laver les dents avant de se coucher... c'est mieux !) et des crêpes au sirop d'érable... un délice ! Comme les filles ont déjà l'estomac bien rempli, on en profite avec Yohann pour faire les fonds de plats...


 


 


Pour digérer (hum, hum), nous sortons à l'extérieur afin de déguster la fameuse « tire sur neige » : la tire d'érable est versée en ligne sur de la neige et il faut ensuite l'enrouler autour de son bâtonnet en bois.


 
On tourne...



... et on savoure !



 

Après cette belle soirée traditionnelle, tout le monde est bien content et nous repartons vers Québec rassasiés ! C'est une belle expérience à partager en groupe en cette période de l'année.


Publié dans Activités hivernales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
X
C nul!!!
Répondre
G
On ne dit pas "c'est nul"... on dit "j'aime pas" !!!
A
coucou sa va c koi tes glace bizare mes bon si tu mange c'est que c'est bon bis
Répondre
J
Si vous êtes pas content de notre language, restez chez vous gang de poule pas de tête! Toujours entrain de critiquer et de ce penser pour le nombril du monde! Restez chez vous!Un Québécois tanné d'entendre vos stupidité!
Répondre
G
Ben, çà çà s'appelle de l'agressivité par exemple ! On voit bien que tu débarques sur notre blog sans avoir pris la peine de lire tout ce qui précédait cet article ! Nous n'avons jamais critiqué la manière de parler des québécois. Je ne vois pas où est le problème en disant qu'il faut se concentrer pour comprendre certaine expressions d'ici. Je te mets au défi par exemple de parler à une personne du Sud de la France sans avoir à te concentrer pour comprendre (pour moi ce serait pareil !)... c'est normal ! Sur ce, si tu n'es pas content, ce n'est pas la peine de venir lire les blogs de "poules sans tête", en ce qui nous concerne, on est bien ici, on y reste !
L
coucou a tout les 2<br /> Ca doit être délicieu sa me donne envie miam. La vidéo, quand il coupe du bois ooo c'est bruillant on comprant rien de se qu'ils disent olala et tout les jours vous arivé a comprende sa ,sa doit pas être facile !!!! ;-) 
Répondre
G
Oh tu sais, au départ il suffit juste de bien se concentrer et après on comprend super bien ! C'est une question d'habitude ;-)
C
La tire à l'érable.... C'est à tomber par terre.Je vois que vous en avez bien profiter et vous avez eu raison ! Pas trop dur de se lever des sa chaise après ce repas gargantuesque ?Il faudra que je tente un jour l'expérience de la cabane à sucre.BizVirginie
Répondre
G
Ben la tire à l'érable c'est bon... mais çà colle ! :-) Ce n'est pas très facile à manger mais comme on se régale...